Ce qu’il faudrait faire…

J’ai un peu perdu le compte de jour à travailler pour cette société… Le temps passe relativement vite. Que ce soit les semaines où je garde le nain, ou, lors des semaines dites de récupération.

Cette semaine, c’est semaine de garde. C’est un plaisir de l’avoir avec moi, j’appréhende beaucoup moins vu que je l’ai déjà fait (on essaie de se convaincre comme on peut non ?). Le hic, c’est qu’il n’y a pas vraiment de pause possible lorsqu’il est éveillé. La balle, le garage, aimant kangourou sur le frigo, et j’en passe : se sont mes occupations chaque soir en rentrant et le mercredi toute la journée !

Une fois qu’il est au lit, je peux enfin relâcher et décompresser. Et je dois dire qu’il ne me reste plus grand chose en terme d’énergie pour entreprendre de gros truc. Il m’en reste juste assez pour souffler un peu et lire allongé au lit.

Ce rythme n’est sans doute pas tenable sur le long terme, mais il me permet d’être d’attaque le lendemain et les jours suivants.

Hier soir j’ai dérogé à ce rythme, j’avais envie de me changer les idées plus longtemps, autrement… Grosse erreur que je paye ce matin avec la tête de le Q 😉

Question : comment font les parents solo ? on s’y fait à force ???

Remarque : en fait non… c’est un mauvais plan la garde alternée, on galère plus étant seul et on passe la semaine à se remettre d’aplomb pour gérer ça plus tard 😉
-cela dit, ce n’était pas envisagé-

Vendre son appart…

Je n’aime pas la notion de commerce et de négociation, je n’ai ni la patience ni l’envie de marchander un bout de gras et encore moins quelques milliers d’euros. Et sans doute aussi parce que je n’y arrive pas et je me fais tout le temps avoir à la fin !

Aussi vendre notre appartement est pour une une vraie plaie. Sachant que les occupants en semaine sont Junior et moi, et que je ne peux pas encore compter sur l’aide de Junior, c’est donc sur moi que tout repose pour gérer ce dossier.

On a vite choisit de laisser ce dossier à une agence immobilière histoire de s’éviter le gros des emmerdes. Mais à y bien y penser… il en reste encore un paquet d’emmerde, parce que c’était une chose d’apprêter le bien pour les photos de l’annonce. S’en est une autre de l’apprêter quotidiennement, le rendre visitable chaque jour de chaque semaine, et, en même temps, y vivre !

Pour le bordélique que je suis, c’est une vraie galère… Dernièrement le rythme des visites a baissé et je me suis permis un peu de laissé allé en comptant sur le fait que l’on me prévienne 24h avant histoire que ranger tout ça. Ce qui devait arriver, arriva… et voila comme je me retrouve à devoir repasser à l’appartement ce midi pour ranger et ouvrir les volets parce que l’on vient de me prévenir ce matin qu’il y avait une visite ce soir.

Et le pire… c’est que je savais que ça allait arriver. J’ai beau être joueur, j’ai un petit côté Pierre Richard ascendant loi de Murphy qui me fait perdre plus que la moyenne. Mais je garde le sourire 😉

ps : la vente n’est pas gagnée d’avance… si l’appartement un étage au dessus s’était vendu en 15 jours au même prix, cela va faire un mois dans quelques jours et la conjoncture ne semble pas aussi favorable. On croise les doigts, on espère, même si ce n’est pas urgent, ça serait une bonne chose de faite et un souci en moins.

J-42 : semaine père solo

La semaine dernière est passée et nous avons survécu tous les deux à l’absence de la maman/femme. Dans l’ensemble ce n’était pas aussi dur que ce à quoi je m’attendais, on va donc rééditer ce scénario plusieurs fois ! Il m’a bien aidé parce qu’il a arrêté de pleurer 15-20 minutes quand je le mettais au lit. Il était assez peu ronchon et au contraire, quand il était fatigué il venait se coller à moi affectueusement.

Cette semaine c’est seul au monde à la maison, c’est assez calme et je tente de rattraper quelques heures de sommeils et de me remettre d’un torticolis (décidément mon dos m’en fera voir de toutes les couleurs…).

En attendant, j’attends le week end avec impatience et J-42 😀

J-50 : Quelques pas de plus…

C’est le dernier jour de notre vie d’avant. Le dernier jour passé tous les 3 en région parisienne avant qu’elle ne parte en Alsace pour commencer à travailler. #Emotions.

On se reverra tous les WE (je suppose que l’on va renflouer la SNCF à nous trois !), mais plus en semaine… On se partagera d’ailleurs la garde de junior d’une semaine à l’autre en espérant que ça ne soit pas trop compliqué pour lui (et un peu pour nous).

Aujourd’hui c’est aussi le jour où j’apprends que mon futur remplaçant à sans doute été trouvé. On est donc passé du « tu feras des entretiens avec nous pour…  » à un bruit de couloir m’informant que tout était déjà fait. #HeureuxDePartir mais qu’est-ce que ça va être long ces 50 jours au boulot… Heureusement qu’il y aura les WE et les autres moments de répis 😉

On rentre un peu plus dans la période pénible après le rangement de l’appartement obligatoire (si on souhaite le vendre !) et l’annonce du départ… Il va me falloir tenir bon moralement ces prochaines semaines et ça c’est pas gagné. Il faut rester « focus » sur l’objectif final, me casser d’ici !!!

 

J-52 : Broyage mental

Cette semaine va être très compliquée… c’est la dernière que l’on passera à 3 dans notre appartement et on va essayer de voir du monde (pas trop non plus on aura des trucs chiant à faire comme ranger l’appart pour le faire visiter). En parallèle, moi je travaille. Un peu… Et je fais acte de présence. Beaucoup…

Mais le plus dur ces derniers jours, c’est que Junior se décide de nous amputer nos nuits d’environ 2h à coup de cri, de pleure et de caprice… On a beau l’apaiser, le consoler et même un peu le rouspéter, rien n’y fait ! Du coup, il ne nous reste plus beaucoup d’heures pour se reposer… Une fois encore, alors que je croyais sortir la tête de l’eau niveau fatigue, je replonge de manière vertigineuse et j’ai juste envie de… ZZZzzz… un peu comme si l’on m’avait broyé… mentalement…