J-1 : Etat des lieux

PS : Article rédigés avant les événements d’hier soir…

Il ne me reste plus qu’un jour en tant que Francilien, ensuite, mercredi, je prends la clé des champs, je charge la voiture et je file vers l’Est !!!

Vente d’appartement… je passe mon temps à photocopier et scanner des documents, je suis #joie mais ça me veut, pas d’emmerde de ce côté.

Location d’appartement… je fais l’état des lieux jeudi, mais rien à signaler, pour l’instant 😉

Déménagement… on a fait notre choix, le plus cher pour éviter les emmerdes (et ils sont connu), je signe le devis, j’envoie le chèque et ils m’appellent pour me dire que malgré ce qui est marqué sur le devis il ne passe pas de meuble par la fenêtre. Pas encore un carton de fait et c’est déjà la merde… j’ai hâte pour la suite…

Garde d’enfant… les crèches n’ont pas de place… c’est le bordel pour les assistantes maternelles, bref, ça sera un emmerdement 2017 😉

Recherche d’emploi ou à défaut de quoi gagner un salaire… 2017… faut faire garder le nain d’abord (et recharger les batteries)

Divers… on prévoit de faire un petit séjour loin sans le nain d’ici mi-février et de s’équiper d’une deuxième voiture, c’est presque un loisir de faire le tour des vendeurs… surtout vu mon amour pour le commerce 😉

Vivement J+60 😀

Publicités

*soupir*

Un article à chaud… tant qu’il y aura dès problème quelque part dans le monde, des inégalités et des jalousies, il y aura des horreurs comme hier et des réveils avec la gueule bois… Notre planète est devenu un village global et tant que l’on n’aura pas plus d’égalité et que l’on ne cherchera pas à penser global pour résoudre des conflits… il faudra continuer à redouter le suivant, triste époque, triste planète 🌎😢

Blogger Recognition Award

Suite à ma nomination au « Blogger Recognition Award » de la part de l’adorable Marâtre qui est partagée entre la mode et la vie avec des enfants dans le rôle pas toujours facile de marâtre (mot que j’ai découvert en même temps que son blog et elle 😉 ), voici ma participation, modeste, à ce jeu.

Il y a normalement 4 étapes si l’on y participe totalement :

  • Ecrire un article pour montrer sa reconnaissance : en cours (enfin ça sera fini quand l’article sera publié)
  • Décrire l’histoire du blog :  voir ci-dessous
  • Remercier la personne nominée : Merciiiii (et hop un deuxième lien pour ceux qui n’ont pas encore cliqué) 😉
  • Et sélectionner un maximum de 15 nouveaux bloggeurs :
    • premier problème, je ne crois pas avoir 15 contacts qui seraient prêt à relayer la chaîne.
    • pour éviter d’être vexé s’il n’y avait AUCUN relais, j’invite tout un chacun de mes lecteurs (s’il y en a et qu’ils ont du courage ;-)) de prendre le témoin ou au moins de raconter l’histoire de son blog (pourquoi ? depuis quand ? jusqu’à quand ???)

L’histoire du blog donc…

C’est en fait le 3ème d’une série, le premier était sur blogger, à une époque où j’étais encore sans enfant, au creux de la vague, et, avec un besoin d’extérioriser tout ça. Après m’être fait griller et d’avoir changé d’état d’esprit, un deuxième, sous wordpress.

Le deuxième reprend en fait tout le chemin qui m’a mené du bas de la pente vers le haut de la peine. Cerise sur le gâteau, heureux hasard… ou pas 😉 ce second blog s’est terminé avec un nouveau travail à plein temps pour un très grand nombre d’années : PAPA.

Ce blog-ci liste un peu (beaucoup ?) les tribulations d’un jeune papa, avec des doutes, des interrogations et sans doute pas assez d’instant de bonheur (par rapport à ce que je vis !). Il me permet de garder une trace, des souvenirs, plus tard…

L’avenir, mon avenir, passera forcément par mon rôle de papa et mon nouveau rôle -à venir- de provincial… et c’est déjà demain soir : J-1 !

J-9… déjà !

Que le temps est passé vite (et lentement aussi par moment), il ne me reste que 9 jours sur place avant de migrer vers l’Est. Je repasserai encore à l’appartement pour le déménagement début Janvier, mais je n’ai plus l’intention de passer sur Paris. A l’idée de faire les cartons et surveiller le chargement, je n’ai pas la tête à dire bonjour à la Tour Eiffel et autres monuments que je laisse derrière moi…

Ces prochains jour, je vais en profiter pour voir mes amis qui restent ici. Je suis libéré du stress de la vente de l’appartement (le compromis a été signé il y a bientôt 10 jours) et du stress de la recherche d’un logement en Alsace, le bail a été signé ce WE. Il reste à déménager. Ce mot revient souvent dans mon vocabulaire, mais c’est un vrai stress pour moi. J’ai du être chat dans une autre vie et à l’idée de quitter ma tanière, je ne suis pas à l’aise… Point positif, dans 6 mois je devais être pas mal 😀 Point négatif… ce n’est pas ma tanière définitive et il faudra revivre ça… Mais n’y pensons pas, c’est dans « loin » !

Femme et enfant me manquent et je suis plus que fatigué de faire des aller-retour le WE. C’est officiel, je hais la SNCF (ok… ça doit bien faire 10 ans que c’est le cas). Trop cher, trop pas à l’heure et des correspondances à la con qui me font patienter dans le froid, et je ne parlerai pas du sens du service qui n’existe pas vraiment (gares fermées, …) ! Je n’ai qu’un rêve, celui de ne plus prendre le train pendant 6 mois, pile le temps de m’habituer à mon nouveau domicile !!!

En attendant, je retourne à ma vie de « célibataire » et je vais encore me coucher tard ce soir à grand renfort de pinte et de trucs gras à manger. Ce n’est pas maintenant que je vais me reposer 😀

Edit : si j’aime bien écrire un post de temps en temps, je DETESTE le perdre et recommencer… Je maudis un peu l’application wordpress pour son fonctionnement aléatoire 😦

Belle journée d’automne…

Hier fut une belle journée pleine d’émotions. Miss & fils ont passé leur dernière journée à l’appartement avant de partir vivre en l’Alsace. Si lui n’aura probablement plus de souvenir de cette journée et de cette parenthèse francilienne dans sa vie, ce fut un peu plus dur pour elle. Ce n’est pas rien de tourner une page sur 9 ans dans cette appartement. La fin a été un peu speed, une sombre histoire de sieste trop longue et d’un train à prendre…

Pour moi cela signifiait la fin de la garde en solo de junior. J’ai finalement survécu (et lui aussi) à ces 4 semaines père-fils. Passé l’appréhension du début et le sentiment d’être seul au monde s’il devait arriver quelque chose, on en a bien profité tous les deux. C’est une sacrée organisation que de préparer le nain avant d’aller travailler ou encore de le récupérer le soir sans avoir de backup.

Hier fut une journée bizarre, une sorte de répétition pour moi avant mon départ. Si je ne suis pas spécialement nostalgique, je souhaite ce changement et je n’ai aucun regret quant aux décisions prises pour y arriver, il y a eut hier et il y aura dans un peu plus de 2 semaines un petit pincement au coeur au moment de fermer la porte de cet appartement pour la dernière fois…

img_4054