Where is my mind ?!

Journal de bord d’une journée d’hiver…

Tout est dans le titre de cette chanson… L’hiver est rude, pas tant au niveau de la météo qu’au niveau santé des petits. Rien de grave ni de bien méchant, heureusement ! Mais toute une collection d’otites, de rhume, de bronchiolite et j’en passe…

Mes nuits sont terrible et chaque soir avant de me coucher je me demande lequel va me réveiller et combien de fois.

Parce que l’on a de la chance, quand l’un dort, l’autre prend le relais pour ne pas que l’on perde notre rythme infernal…

Et pourtant il n’y a pas le choix, il faut avancer, s’occuper des petits, travailler et de temps en temps s’occuper de la maison.

Le repos viendra plus tard… et pendre soin de soi aussi… Mais le calcul n’est probablement pas le bon, je sens poindre le burn out parental.

J’en arrive à me dire que je n’ai qu’une hâte, les déposer à l’école / crèche / papi-mami (rayez la mention inutile) et n’avoir que moi à gérer…

Publicités

Ma vie en musique #2

J’en ai déjà parlé ici, mais en y repensant, était-ce vraiment du hasard ou un signe du destin ?

J’étais en voiture, il faisait beau pour cet avant dernier jour d’été 2015, je venais de déposer N. à la maternité pour la césarienne programmée. Je devais juste stationner le véhicule avant d’aller la rejoindre, et à la radio, sur OUI FM, passe ce morceau d’anthologie… A l’image du moment que j’allais vivre quelques heures plus tard : la rencontre de mon premier enfant !

En y repensant, peu ou pas d’autre chanson ne pourrait illustrer ce moment incroyable… J’allais avoir un fils, mon enfant ! Un être humain dont j’allais être responsable et qui allait s’appuyer sur moi pour grandir et plus tard… bien plus tard… devenir un homme (mais avant un petit garçon plein de vie et d’amour #guimauve) 😉

Rollercoaster : ma vie en ce moment…

6 semaines qu’il est né, déjà… ou seulement… Tout dépends du point de vue et surtout du moment de la journée lors duquel je me pose cette question.

En journée c’est « déjà », il pousse vite comme un champignon. Il a doublé de volume avant d’avoir pu dire ouf et est de plus en plus éveillé…

La nuit c’est plutôt « seulement »… Nuit après nuit, il nous réveille inlassablement et meuble le silence nocturne avec des petits bruits (de m€rd€ !!!) qui, au choix, empêche de dormir ou réveil !

Quand on en avait un… c’est pas grave, on l’a chassé rapidement dans sa chambre et tant pis s’il était bruyant. Sauf que le petit bonhomme réveille son grand frère. On galère du coup à l’endormir, la nuit, le réveiller, le matin et il est d’une humeur pénible comme si cela ne suffisait pas qu’il ait des crises de jalousies.

Si je suis content d’avoir un deuxième fils, je suis un peu (voir carrément totalement…) à bout et sur les rotules. Avec l’impression d’avoir mis le pied dans un rollercoaster en ce jour fatidique du 16 mai et que depuis j’enchaîne montée, descente, looping sans vraiment avoir de temps mort.

Il paraît que ça ne dure qu’un temps, et heureusement ! Vivement que ça passe, de toute manière je ne profite pas vraiment des premiers jours du bonhomme lessivé que je suis !

Pour rajouter quelques animations à ce grand tour de manège qu’est ma vie en ce moment, on va déménager dans une maison à la rentrée et ma société s’immatricule… à la rentrée. J’ai hâte *** soupir ***. C’est pas comme si à la rentrée il fallait gérer la crèche avec n°2 et surtout l’école (déjà !) avec n°1.

Pour me rassurer, je me dis que 2018 me laissera de très très bons souvenirs, mais il faudra un peu galérer avant des les avoir 😉

Journal de bord, suite…

Non je ne suis pas mort, je n’ai pas non plus été kidnappé par des extraterrestres et je ne croule pas encore sous le travail. Je n’ai pas vraiment d’excuse valable pour être moins présent par ici. Il y a juste l’envie qui manque et tant d’autres choses à faire de mon quotidien.

Professionnellement : je me suis bien renseigné sur l’entreprenariat, le portage salariale et autres solutions pour me mettre à mon compte. Je n’ai plus les doutes que je pouvais avoir en début d’année, d’ailleurs c’est décidé, je me lance… Petit à petit. C’est pas mal de boulot de savoir exactement ce que l’on veut faire et comment on veut le faire, mais j’ai bien avancé sur ces sujets et je suis entrain de remplir un dossier pour passer par une couveuse.

Personnellement : je suis lessivé,  fatigué physiquement parce que junior nous fait des misères la nuit et pour dormir ne serait-ce qu’une sieste. On a testé plein d’approche, plusieurs jours de suite, mais rien n’y fait. Le résultat c’est que les migraines m’ont repris et s’il y a bien une chose que je souhaitais laisser derrière moi en quittant Paris, c’est bien ces p*tain de migraines… Je désespère de le voir arriver à bientôt faire ses nuits à nouveau, régulièrement, histoire que je puisse ressortir la tête de l’eau. Bosser dans ces conditions et travailler sur mon dossier n’est pas simple avec la tête en vrac… Et dire que madame parle (veut ?!) du deuxième… Je vais finir par me dire que ce n’est pas le meilleur moment pour me mettre à mon compte. Pour le nain, encore lui, s’il est usant et s’il cherche régulièrement nos limites, c’est un vrai bonheur de le voir faire de nouvelles choses quasiment tous les jours. Il est enfin habitué à la famille, commence à baraguiner quelque mot et surtout il comprend ce qu’on lui demande (bon… pour l’appliquer on repassera 😉 ) Je suis toujours autant papa gateau !

Geekement : J’ai craqué, j’ai acheté la switch… je m’étais promis d’acheter la prochaine console du big N ! Ce n’était pas un achat de tout repos, suite à une erreur de manipulation de ma part (et une application vachement mal foutu…) ma commande est parti en Ile de France vers mon ancien logement. Il a fallu annuler, faire des courriers, attendre et c’est finalement après 1,5 mois d’attente que je l’ai eu, pile après les ponts ! Pour la blague, j’avais commandé mario kart… et il me l’ont égaré… Je me demande si je vais continuer à acheter chez l’agitateur au grand F 😉

Politiquement : On a évité le pire, mais pour combien de temps s’il n’y a rien de mieux à proposer en face ? :-/

Et la suite… j’aimerai dire que je vais poster régulièrement par ici, mais bon… j’ai l’impression que depuis mon départ en Alsace, je n’ai plus trop de temps off. Mais va savoir… peut-etre que je reviendrai parler de ma futur petite entreprise ?

S’y remettre…

Difficile pour moi de me remettre à travailler, à reprendre des habitudes et à avancer. Il y a eut le déménagement, la garde du bonhomme et maintenant, alors que je ressors un peu la tête de l’eau, nous avons prévu de prendre quelques jours de congé (sans le bonhomme puisque l’on part voir des amis à l’étranger).

On croirait presque que je suis entrain de me plaindre, mais c’est plus un constat sur mon manque de motivation actuelle à travailler et à faire vivre ce blog. Je trouve toujours une excuse pour ne pas m’y mettre tout de suite, mais cela va devoir changer, bientôt !

J’envisageai de me laisser quelques temps de repos, mais j’osais espérer que ce temps de repos soit un peu plus court. Certes on est que mi-février mais le temps passe tellement vite ! Je me vois déjà presque en été alors que l’hiver est encore bien installé 😀

J-42 : semaine père solo

La semaine dernière est passée et nous avons survécu tous les deux à l’absence de la maman/femme. Dans l’ensemble ce n’était pas aussi dur que ce à quoi je m’attendais, on va donc rééditer ce scénario plusieurs fois ! Il m’a bien aidé parce qu’il a arrêté de pleurer 15-20 minutes quand je le mettais au lit. Il était assez peu ronchon et au contraire, quand il était fatigué il venait se coller à moi affectueusement.

Cette semaine c’est seul au monde à la maison, c’est assez calme et je tente de rattraper quelques heures de sommeils et de me remettre d’un torticolis (décidément mon dos m’en fera voir de toutes les couleurs…).

En attendant, j’attends le week end avec impatience et J-42 😀

J-55 : comme un arrière goût de…

Mon départ a enfin été annoncé, il a été fait d’une manière assez nulle. Dans le style « il a décidé de nous quitter… tu veux ajouter un mot ? ». Mes 6 ans se résumeraient donc à ça ?

J’en rajoute sans doute un peu, un brin amer… mais je le sentais que cette histoire ne finirait pas bien. Ma boite se comporte comme un amoureux éconduit !

Je ne suis hélas pas plus surpris que cela et je suis de plus en plus heureux de me barrer 😀